Clinique Vétérinaire Douville inc.
5975 boul. Laurier ouest, Saint-Hyacinthe (QC), J2S 3W1
(450) 774-1900

Les puces

Les puces sont des parasites très communs chez les animaux de compagnie.  Elles sont très petites donc peuvent passer inaperçues.  Mais les infestations de puces qui ne sont pas traitées peuvent causer bien des désagréments : irritations cutanées secondaires, infestation de vers plats intestinaux, anémie, dermatite allergique aux piqûres de puces.  La dermatite allergique cause de fortes démangeaisons manifestées par du mordillage, léchage et grattage excessif.  Si non traitée, ceci peut entraîner une perte de poils, des  plaies cutanées ainsi que des infections bactériennes secondaires.

Cycle de la puce

Les puces adultes peuvent vivre jusqu’à  100 jours et durant cette période, elles piquent votre animal et se nourrissent de son sang.  Après s’être nourries, elles s’accouplent et les femelles commencent à pondre des œufs (25 à 50 par jour), qui tombent dans l’environnement.   Les larves sont comme des vers, elles peuvent se déplacer et se cacher.  Elles forment ensuite des cocons, qui peuvent survivre pendant plusieurs mois, en attendant des conditions favorables pour éclore et atteindre le stade adulte.  Les  puces adultes ne représentent que 5 % d’une infestation de puces.  Les autres stades forment 95% de l’infestation et sont présents partout où l’animal a accès dans la maison.

 

Traitement et prévention

 

Les traitements peuvent être utilisés pour une infestation de puces déjà existante, mais la santé de l’animal et son bien-être sont mieux protégés par la prévention.  Afin de prévenir une infestation de puces, il faut commencer les traitements dès le printemps, lorsque le sol commence à dégeler, et le poursuivre jusqu’à ce qu’il survienne plusieurs nuits consécutives de gel à l’automne.  Alors attention s'il fait -2C une nuit et le lendemain 6C, alors les puces sont toujours actives. Si par contre il fait une nuit de -15C, alors là, on peut dormir plus tranquille, elles n'auront pas survécues. La prévention permet d’éviter tous les problèmes de santé associés à la présence de puces.  Si une maison est infestée au moment de débuter le traitement, le programme de traitement devrait durer idéalement 6 mois, le temps d’éliminer toutes les puces à l’intérieur de la maison.

Plusieurs formes médicamenteuses sont disponibles pour le traitement des chiens et des chats : aérosols, substances à applications topiques, colliers, substances à administration orale, shampooings et poudres.  Le choix d’une substance dépend de plusieurs facteurs :  mode d’action, facilité d’application, quantité de puces chez l’animal à traiter, le nombre d’animaux en contact, le style de vie de l’animal, le risque des nouvelles infestations, la présence ou l’absence d’allergie aux puces et l’âge de l’animal. Les traitements les plus fréquemment utilisés sont ceux qu’on administre mensuellement, par voie topique ou orale, et qui ont un effet résiduel d’environ 30 jours.   Les aérosols, shampooings et poudres ne sont généralement pas recommandés, car ils sont moins efficaces et ils exposent les personnes et les animaux à des concentrations parfois importantes d’insecticides de toutes sortes, qui peuvent s’avérer toxiques.  En cas de doute, il vaut mieux se méfier des produits en vente libre et demander l’avis d’un professionnel de la santé animale avant d’instituer un traitement antiparasitaire.  N’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de vous recommander le meilleur traitement pour votre animal.