Clinique Vétérinaire Douville inc. 5975 boul. Laurier ouest, Saint-Hyacinthe (QC), J2S 3W1 | (450) 774-1900

Fiche chien

  • La propreté : L’Éducation à la propreté débute dès son arrivée à la maison. Voici les trucs et conseils pour rendre l’apprentissage de la propreté plus agréable et efficace. 

  • Récompenser les bons comportements : Dès que votre chiot fait ses besoins à l’endroit désiré, récompensez-le! En encourageant les bons comportements, votre animal sera tenté de les répéter. 

  • Soyez au-devant, évitez les accidents! : Votre chiot aura besoin d’éliminer à des temps stratégiques. Dès le lever le matin, juste avant d’aller dormir le soir, après un repas, après avoir bu une grande quantité d’eau, après une sieste et durant ou après une activité physique.  Sachez que les chiots sont capables de se retenir 1 heure de plus que leur âge en mois. Par exemple, un chiot de 2 mois peut se retenir environ 3 heures. 

  • Une routine bien établie : C’est dans une routine que votre animal apprendra le plus rapidement à être propre. Dans les premiers mois, vous devez être très rigoureux et établir rapidement vos limites.  

  • La cage : Elle est un bon moyen pour apprendre la propreté à votre chien. La plupart des individus ne voudront pas faire leurs besoins à la même place où ils mangent et dorment. Par contre, il faut s’assurer que la cage n’est ni trop petite, ni trop grande. Si la cage est trop grande, pitou pourra faire ses besoins dans un coin et dormir dans l’autre sans dérangement.  

 

  • La socialisation : Nos compagnons devant vivre en société, ils doivent pouvoir interagir avec les gens et les animaux qui les entourent de façon « civilisée ». La meilleure période de socialisation est située entre 2 et 4 mois, mais il est toujours possible de socialiser un animal. Le temps d’adaptation sera simplement un peu plus long. 

  • Les gens : Faites la rencontre de plusieurs types de personnes. Pour votre chien, un enfant, une femme, un homme, des personnes âgées, des personnes de différentes couleurs et différentes formes sont tous des nouveautés.  

  • Les animaux : Votre chien devrait faire la rencontre de plusieurs races de chiens de différentes tailles. Au besoin, il devrait aussi rencontrer des chats, des oiseaux, des chevaux, des petits rongeurs… Par contre, lorsque vous présentez un nouvel animal ou une nouvelle personne à votre chien, assurez-vous que celui-ci est amical et qu’il n’y aura pas mauvaise surprise. Les chiots apprennent rapidement de leurs bonnes expériences, mais encore plus vite des mauvaises. Lors de la rencontre, nourrissez les deux animaux avec leur gâterie préférée pour faire une association positive! 

  • Les bruits : Les nouveaux bruits sont souvent traumatisants pour les jeunes chiens et peuvent causer de fâcheux problèmes à long terme. Apprenez à votre chien que les bruits des feux d’artifice, du tonnerre, du séchoir, de la balayeuse... ne sont pas méchants. Il existe même des CD incluant plusieurs bruits que vous pouvez faire écouter à votre animal pour le désensibiliser. L’écoute du CD devrait être associée à quelque chose de plaisant, tel des gâteries ou un jeu et ne devrait pas être joué trop fort dans les premiers temps. 

 

  • L’apprentissage des commandes de bases : Pour bien se comprendre, il faut bien communiquer. Vous et votre animal ne parlez pas le même langage, mais vous pouvez lui apprendre plusieurs mots pour faciliterla cohabitation. De base, tous les chiens devraient savoir assis, couche, reste, viens et look (regarde). Nous expliquons en détail les commandes de bases dans notre article sur notre site internet, mais en voici les grandes lignes. 

  • Souvent : On doit travailler les commandes à presque tous les jours lorsqu’ils sont petits et maintenir les connaissances lorsqu’ils sont grands. Plus on les fait souvent sans dépasser leur limite d’apprentissage, plus vite ils les apprennent et les maîtrisent. Deux à trois minutes de travaille à la fois est habituellement suffisant. 

  • 3D : Lorsque notre chien est bon, on doit augmenter GRADUELLEMENT la durée des commandes, les distractions autour de notre animal lorsqu’on les travaille et la distance à laquelle on les demande.  

 

  • La nourriture : Nous sommes ce que l’on mange.  L’alimentation des chats et des chiens est beaucoup plus avancée en technologie que la nôtre. En effet,on réussit à traiter des maladies, diminuer ou ralentir leur incidence et surtout les prévenir grâce à des nourritures testées et prouvées. Peu importe la nourriture donnée, il est toujours bien important de surveiller les quantités données à notre animal pour éviter les problèmes d’obésité. 

  • La prévention avant tout : On retrouve des formulations nutritionnelles, dont certaines sont exclusivement vétérinaire, conçues pour aider à la gestion de multiples problèmes, tels les problèmes urinaires ou dentaires. Toutes les diètes de hautes gammes aident aussi à maintenir un beau pelage en santé, une bonne santé gastro-intestinale et sont bien balancées pour éviter les carences ou les excès.  

  • Ralentir des maladies avec une nourriture : Plusieurs diètes vétérinaires sont formulées pour aider à ralentir les signes de maladies chroniques comme l’insuffisance rénale ou l’arthrite. Certaines maladies sont aussi mieux gérées combinées à une prescription nutritionnelle, on pense ici au diabète ou l’hyperthyroïdie.  

  • Le traitement de maladie : L’alimentation animale est tellement avancée qu’il est même possible de traiter des maladies avec seulement la nourriture. Les problèmes d’allergie, d’obésité ou de certains cristaux urinaires sont souvent traités avec une prescription nutritionnelle. 

 

  • Le vétérinaire : Que ce soit pour la routine ou les problèmes, votre vétérinaire est la personne la mieux placée pour répondre à vos questions et vos inquiétudes concernant votre animal. 

  • Stérilisation : Nous recommandons habituellement la stérilisation des animaux entre l’âge de 4 et 6 mois. Chez certaines races, la recommandation pourrait être différente, votre vétérinaire sera vous recommander ce qui est le mieux pour votre animal.  La stérilisation aide au contrôle de la surpopulation animale, mais aide aussi à prévenir certaines maladies ou cancers, tels les cancers mammaire ou de la prostate. 

  • Vaccins : Dès l’âge de 8 semaines, votre chiot peut recevoir des vaccins. Le vaccin de base est donné à chaque mois jusqu’à l’âge de 4 mois. Plusieurs autres vaccins sont disponibles pour votre chiot, votre vétérinaire vous recommandera une vaccination adaptée à votre animal. 

  • Examens annuels : Puisque les chiens vieillissent 7 à 10 fois plus rapidement que nous, il peut y avoir d’énormes changements en une année. L’examen annuel est fortement recommandé pour aider à détecter rapidement tous signes de maladie chronique. 

  • Précieux conseils : Votre vétérinaire vous donnera une foule de conseils pour bien prendre soin de votre animal et vous aider dans la gestion des maladies au besoin. 

  • Roxanne St-Pierre,TSAc, Clinique Vétérinaire Douville