Clinique Vétérinaire Douville inc. 5975 boul. Laurier ouest, Saint-Hyacinthe (QC), J2S 3W1 | (450) 774-1900

Enrichir l’environnement de nos chats de maison

Votre chat attaque vos chevilles ou vos mollets quand vous marchez? Votre chat miaule la nuit? Votre chat attaque sa propre queue? Votre chat se toilette de façon intense? Votre chat fait du marquage urinaire? Votre chat est-il en dépression? Et bien tous ces problèmes pourraient avoir une seule même solution! Un manque d’enrichissement!

Attention : Ces problèmes pourraient aussi avoir une cause médicale, il faut donc toujours demander l’avis d’une équipe vétérinaire.

Pour éviter les problèmes de comportement chez nos compagnons félins, on doit satisfaire tous leurs patrons moteurs. Ces patrons moteurs sont en fait tous les comportements normaux que notre chat satisferait par lui-même en nature. Attardons-nous sur chacune d’elle.

Activité alimentaire

Vous êtes-vous déjà demandé combien de temps de votre journée est consacré à vos repas? Pas simplement la préparation du repas, mais le nombre d’heures travaillées permettant de payer l’épicerie et le temps de faire l’épicerie, la chasse du repas. La moyenne est d’environ 3-4 heures par jour pour satisfaire notre comportement alimentaire. Pour les chats, la plupart du temps on se contente de leur mettre des croquettes dans un bol, donc 5 minutes par jour sont consacrées à leur comportement alimentaire. Mais ce comportement est-il vraiment satisfait?  Malheureusement non… Mais quelles sont nos options pour les chats qui habitent en maison et n’ont pas le loisir de chasser?

Premièrement, il faut savoir que les chats ne sont pas faits pour manger de grande quantité de nourriture à la fois. En effet, l’ingestion d’un gros repas fait augmenter le taux de glucose en flèche dans le sang et les mécanismes de régulation du corps se mettent rapidement en fonction pour ramener ce taux à la normale. Le problème ici c’est que le corps travaille tellement rapidement que le taux de glucose diminue en flèche et l’animal à faim de nouveau. Dans un monde idéal, les chats devraient manger 10 à 15 fois par jour de très petites quantités. Est-il vraiment possible de recréer ceci? Pas vraiment, mais on peut tenter de s’y rapprocher. Il existe des bols interactifs pour chats très pertinents et qui ne sont pas trop difficiles à utiliser pour nos félins. Le bol de la compagnie Pipolino en est un excellent exemple. Le chat doit faire rouler le bol pour que les croquettes tombent et qu’il puisse les attraper. Ce type de bol imite la prédation et la capture de la proie. Il permet aussi au chat de manger très lentement pour que celui-ci ressente l’effet de satiété. Tous autres types de bols interactifs peuvent être utilisés et procureront les mêmes avantages, ou presque, que celui mentionné ci-haut.

À chaque fois que vous jouez avec votre chat, vous devriez terminer le jeu près d’une source de nourriture. Durant le jeu, votre chat recrée la chasse, il est donc normal de terminer avec une petite bouchée. Vous pouvez utiliser des jouets, un laser (avec modération), des cordes, de l’herbe à chat ou tous autres objets qui stimulent votre chat. Le laser est à utiliser avec modération, car la lumière est impossible à attraper et votre chat pourrait développer de la frustration qui amènerait des problèmes de comportement. Il faut aussi éviter d’utiliser nos doigts ou nos orteils comme appâts, le chat ne fait pas la différence entre le moment ou vous jouez avec lui et le moment ou vous bougez les orteils en dormant. Finalement, ne laisser jamais votre chat sans surveillance avec des jouets contenant des cordes ou des plumes, car il pourrait les manger et causer une obstruction intestinale qui requière une chirurgie.

 

Activité sociale

Les chats ne sont pas vraiment fan de cohabitation avec un animal de même espèce. En effet, les chats ont de la difficulté à communiquer entre eux à courte distance dû à leur ancien mode de vie de chats sauvages. Lorsque les chats n’étaient pas aussi populaires dans les maisonnées et vivaient majoritairement en nature, ceux-ci vivaient seuls dans un grand territoire et communiquaient entre eux seulement à longue distance par des marqueurs chimiques (phéromones) et visuels (griffades).  C’est pour cette raison qu’il est souvent difficile d’intégré un chat dans une nouvelle famille contenant déjà un chat. Les chiens aussi sont souvent source de conflit. Si votre chat vit dans une maison multi-animale, il est primordial de lui procurer un endroit où il pourra vivre sa tranquillité. Votre chat doit être en mesure de gérer lui-même ses interactions avec les autres membres de la maisonnée, que ce soit humain ou animal. Si ceci n’est pas possible, ce pourrait entrainer des problèmes de cohabitation, tel du marquage urinaire, des batailles, des troubles obsessionnels compulsifs (toilettage excessif, miaulement excessif…)  ou des problèmes d’agressivité.

Attention aussi aux interactions avec les enfants. Les chats ont souvent des signaux d’alerte très subtile et les jeunes enfants ne savent pas les lire ou ne sont pas assez vieux pour comprendre. Si votre chat à les oreilles collées sur la tête ou s’il bât de la queue de façon plus intense, ce sont des signes de frustration. Il est temps de laisser minou tranquille, c’est un avertissement à ne pas prendre à la légère. Plus vous respectez votre chat dans ses limites, plus il viendra vous voir pour des marques d’affection car il saura que vous en donnerez juste assez. Pour savoir comment préparer votre chat à l’arrivée d’un nouveau bébé, visitez la fiche « Les animaux et les enfants » sur notre site internet.

http://veterinairedouville.com/fiches/animaux-et-enfants

Activité intellectuelle

Saviez-vous que les chats peuvent apprendre des tours, tout comme les chiens? Les chats doivent avoir l’occasion de réfléchir et de trouver des solutions. On doit les stimuler mentalement pratiquement autant que les chiens. Manger dans des bols interactifs, faire des parcours d’obstacle, rapporter un jouet ou même apprendre des tours (couchez, roulez, tournez, tapez dans la main…) sont des méthodes efficaces pour faire travailler l’intellect de votre chat.

Activité locomotrice

En nature, le chat vit sur un très grand territoire qu’il parcourt à son aise à tous les jours. Dans nos maisons, les chats sont plutôt sédentaires et manquent un peu de motivation. Mais pourquoi dont? Quelle est la différence entre un chat qui a accès à l’extérieur et un chat d’intérieur? En fait, il n’y a pas de différence dans la génétique du chat, ce qui veut dire que les deux chats ont les mêmes besoins de bouger et le même vouloir. Ce qui manque à nos chats d’intérieur est la stimulation. En nature, les chats peuvent grimper, sauter, courir… En maison, les chats ont moins souvent accès à tout ça.

Les chats en maison devraient pouvoir vivre dans un environnement en 3 dimensions, c’est-à-dire avec des accès en hauteur (arbre à chat, tablette sur les murs, rebord de fenêtre…). Lorsque personne n’est à la maison, nos félins sont confinés dans un environnement immobile et pas du tout stimulant. Nous recommandons d’avoir des objets interactifs et stimulant pour l’animal. Ce peut être un aquarium, sans lasser libre accès aux poissons, des mobiles qui bougent avec le vent, une fontaine d’eau, une fenêtre accessible… Aussi, le chat doit pouvoir voir sans être vu. Ce qui veut dire qu’on doit lui procurer des cachettes qui lui permettront quand même de surveiller son environnement et ses composants sans que personne ne le voit ou ne puisse le déranger. En général, les chats préfèrent s’installer à un mètre du sol.

Changez de temps en temps les composantes de l’environnement pour créer de nouveaux espaces à votre chat. Il n’est pas nécessaire de vous acheter un nouveau divan à chaque mois, mais changez les jouets de votre chat, changez les meubles de place si possible. Votre chat devrait parcourir environ 500 mètres par jour. Si ce n’est pas le cas, c’est peut-être à cause d’un environnement qui manque de stimulation.

Mon chat ira-t-il l’extérieur?

Oui ou non?

L’extérieur peut-être très stimulant pour votre animal, mais c’est aussi un monde qui peut occasionner quelques problèmes. En effet, certains chats se satisferont pleinement en ayant accès à l’extérieur et n’auront jamais aucun problème. L’extérieur est un environnement vivant et stimulant pour lui, en plus de toutes les activités qu’il y a à voir ou à faire! Pour d’autres, ce grand monde vaste peut être très stressant et occasionner bien des désagréments. Tous les chats ont une personnalité unique et vous devriez être en mesure de la découvrir au fil du temps et de lui procurer ce dont il a besoin.

Ce qu’il faut prévoir

Voici ce qu’il faut prévoir si votre chat ira à l’extérieur. Premièrement, il est primordial que votre chat soit stérilisé pour éviter la surpopulation féline et de nombreuses bagarres. Aussi, une bonne prévention pour les puces et une vaccination à jour afin d’éviter la transmission de maladie sont essentielles. Finalement, une bonne méthode d’identification doit être envisagée pour éviter de perdre notre fidèle compagnon, un collier sécuritaire et l’installation d’une micro-puce sont fortement recommandés.

En compromis

Si vous voulez donner accès à l’extérieur à votre chat, mais vous n’êtes pas prêt à le laisser explorer le monde sans surveillance, il est possible de le sortir en harnais et même de l’habituer à prendre des marches en laisse. Aussi, pour les plus bricoleurs, on peut créer un enclos extérieur sécuritaire pour notre chat. L’enclos devrait contenir des accès en hauteur, tablettes ou arbres, et un point d’eau pour les belles journées ensoleillées, fontaine ou bol. Par exemple fabriquer un enclos adjacent à votre maison, complètement fermé, mais donnant libre accès aux plaisirs de l’extérieur sans l’accès possible d’autres animaux bien entendu. Votre chat pourrait donc se rouler dans le  gazon ou la terre et peut-être même grimper dans un arbre qui  serait dans l’enclos ou se cacher derrière un petit buisson,  le tout accessible par une chatière (porte à battant de la grandeur de votre chat) en tout temps au gré des humeurs de votre compagnon. Si le bricolage n’est pas votre fort, vous pouvez aussi créer un espace extérieur à l’intérieur de la maison. La confection d’un bac à gazon peut satisfaire autant nos chats d’intérieur que nos chats d’extérieur durant l’hiver ou durant une journée de pluie.

Les conséquences d’un manque

En conclusion, avoir un chat à la maison ne se résume pas à lui donner de l’eau et de la nourriture deux fois par jour. Nous devons le stimuler intellectuellement et physiquement, afin d’éviter les problèmes de comportement ou de santé, parlés plus haut. En moyenne, les chats ont besoin de 5 heures d’activités par jour! Il faudrait donc prévoir minimalement 20 minutes de jeux dirigés 2 fois par jour et idéalement toujours aux mêmes heures, car les chats aiment connaître leur routine et la vôtre. Tous ces trucs ainsi qu’une visite annuelle chez votre vétérinaire apporteront une longue vie heureuse pour vous et votre compagnon. De plus, votre animal vous le rendra au centuple en affection et en fidélité. Après tout, tout comme nous, il est toujours plus agréable pour votre fidèle compagnon, de se lever le matin, sachant qu’il aura des activités et des aventures de prévues à l’horaire!!!

 

Roxanne St-Pierre TSAc, Clinique Vétérinaire Douville