Clinique Vétérinaire Douville inc.
5975 boul. Laurier ouest, Saint-Hyacinthe (QC), J2S 3W1
(450) 774-1900

Les vaccins chez le chien

Tout d’abord, parlons des VACCINS DE BASE, c’est-à-dire le vaccin DAPPV ou DHPP.

D, pour distemper, A ou H pour adénovirus ou hépatite, P pour parainfluenza et PV ou P pour parvovirus.

LE DISTEMPER est une maladie grave, souvent mortelle, pouvant affecter le système digestif (signes de gastro-entérite), le système respiratoire (signes de rhume ou de grippe), le système nerveux ( spasmes musculaires, convulsions, paralysie…) et même le système cutané (coussinets des pattes anormaux, rash cutané abdominal). Les signes neurologiques peuvent parfois apparaître des semaines, voire des mois post exposition au virus, sans parfois même y avoir eu d’autres signes de maladie. Ce virus peut être à l’origine de convulsions chez les chiens de moins de 6 mois.

Heureusement ce virus est moins présent de nos jours, mais il reste quand même encore actif.et donc diagnostiqué de temps en temps.

L’HÉPATITE est aussi une maladie virale, qui elle, affecte principalement le foie, d’où son nom. La maladie se présentera donc avec des signes digestifs, principalement des vomissements. Elle pourra de plus atteindre les yeux et le système respiratoire.

LE PARAINFLUENZA est une maladie virale faisant partie du complexe respiratoire canin, c'est-à-dire la toux de chenil. Les symptômes sont donc des symptômes de rhume et de grippe.

 

LE PARVOVIRUS encore trop souvent rencontré attaque principalement le système digestif et donnera donc des signes de gastroentérite pouvant malheureusement parfois entraîner la mort. Très souvent, il y aura du sang dans les selles en diarrhée et du sang dans les vomissements. Les signes peuvent parfois être fulgurants et entraîner la mort en 24hr!

UN CHIEN SUR DEUX EN MOURRA! IL SERA DONC SOUVENT URGENT D’HOSPITALISER L’ANIMAL ATTEINT AFIN D’AUGMENTER SES CHANCES DE SURVIE.

Suite à la guérison, l’animal peut rester contagieux durant 2 semaines et excréter le virus dans ses selles durant tout ce temps. On gardera donc toutou à la maison durant tout ce temps de convalescence pour éviter qu’il ne répande son virus. De plus ce virus peut rester vivant dans l’environnement pendant plusieurs mois, voire des années.

 

PARLONS MAINTENANT DE LA RAGE

En ce qui concerne cette maladie, peu de gens ne la connaissent pas au moins un peu ou vaguement. Cette maladie virale se transmet via une morsure ( car le virus est dans la salive ) ou via un contact sang à sang, par un animal ayant la maladie. Suite à une morsure, le temps d’incubation du virus (avant que la maladie se manifeste) peut être très variable selon le site de la morsure. Si c’est au bout de la queue, ce sera beaucoup plus long que si c’est au visage, car le virus voyage le long des nerfs et voudra se rendre au cerveau pour se manifester. C’est une maladie grave et lorsque les symptômes apparaissent, ils dureront environ une semaine et mèneront toujours à la même issue, c’est-à-dire, la mort dans tous les cas. Aucun traitement à ce jour n’existe et cette maladie est transmissible à l’humain de la même manière que pour les animaux.

Les principaux transmetteurs potentiels de ce virus sont les moufettes, les renards, les ratons laveurs et les chauves-souris. Nul besoin d’être en forêt absolument pour les croiser! Les chauves-souris sont parfois même jusque dans nos maisons, ce qui veut dire que même si notre animal reste à l’intérieur, il présente quand même un risque potentiel… et attention, sur toute une vie, rares seront ceux qui n’auront absolument jamais mis le nez à l’extérieur ! Un fait important à noter est que la rage du raton laveur sévit actuellement (écrit en 2011) en Montérégie. Il est donc sans contredit, fortement recommandé de faire vacciner son chien ou son chat afin de minimiser les risques pour eux et pour la population en général. De plus cela réduira de beaucoup les stress et les questionnements, lors de situations de morsures. Si vous redoutez cette maladie (morsure par un animal sauvage ou une chauve- souris) toujours communiquer  avec votre vétérinaire.

LA LEPTOSPIROSE est cette maladie qui se transmet principalement via des flaques d’eau contaminée. Ces flaques peuvent être contaminées si des animaux atteints de cette maladie ont uriné non loin de là ou même directement dans ces flaques. Cette maladie est donc transmise principalement via les urines contaminées (par des bactéries que l’on appelle, les leptospires) de rats, souris, moufettes et ratons laveurs, mais aussi via les urines d’un autre chien qui pourrait en être atteint.

Les signes de la maladie les plus fréquents seront : fièvre, abattement (grande fatigue), vomissements et parfois une jaunisse, car l’atteinte sera principalement rénale (reins) et aussi parfois hépatique ( foie ). Certains sujets peuvent en mourir.

Alors si votre chien vit en campagne, va au camping ou au lac ou bord de rivière et si de plus il a facilement  l’habitude de s’abreuver dans toutes flaques d’eau disponibles à sa vue, alors il serait fortement recommandé de le faire vacciner pour cette maladie. De plus cette maladie est aussi transmissible aux humains.

LA TOUX DE CHENIL (OU BORDETELLA) . La bactérie bordetella est la cause la plus fréquente de la toux de chenil. Cette maladie en est une du système respiratoire et provoque des signes de rhume. Les chiens sont rarement fiévreux ou abattus, mais ils toussent parfois à en vomir. Votre animal sera plus à risque de contracter cette maladie s’il fréquente des endroits où il y a beaucoup de chiens, comme par exemple les parcs à chiens ou les chenils. De là, la raison de faire vacciner votre chien lors de pension ou de cours de dressage en groupe. Cette vaccination sera même souvent exigée et fort préférable, pour le bien de tous les chiens qui fréquentent ces endroits.

 

Autres vaccins parfois recommandés pour des chiens à risques plus particuliers :

MALADIE DE LYME, maladie transmise via la piqûre d’une tique porteuse de la bactérie borrélia. Cette maladie provoque principalement des douleurs articulaires et parfois des signes du système nerveux. L’humain peut aussi contracter cette maladie de la même manière que les animaux, soit via la piqûre d’une tique.

Fait important à retenir est que la maladie de Lyme est officiellement déclarée endémique (c’est-à-dire présente) en Montérégie suite à des années de surveillance et d’étude de cette maladie. Les tiques survivent maintenant à l’hiver québécois et seront donc malheureusement de plus en plus présentes chez nous, parfois même dans nos jardins ! Évidemment plus nous nous dirigeons vers le Sud, plus leur présence est importante. Il est même fortement déconseillé de se promener en forêt sans précautions et protection dans ces régions,  à travers les arbres et les buissons au printemps et à  l’automne, périodes d’activités plus importantes pour les tiques. Les tiques ne sont pas toujours porteuses de maladie, mais elles peuvent malheureusement potentiellement  transmettre plusieurs maladies.

Comme les tiques peuvent transmettre plus d’une maladie et qu’il n’existe pas de vaccins pour chacune de ces maladies,la meilleure prévention, selon le personnel de  la Clinique Vétérinaire Douville et selon plusieurs spécialistes, sera d’utiliser un répulsif contre les tiques sur les animaux qui travaillera à la source du problème. Ce répulsif tuera et empêchera la tique de transmettre ses maladies dont elle pourrait être porteuse.

Si par contre vous habiter près des lignes américaines ou que vous fréquenter énormément les boisés au printemps et à l’automne, il pourrait être approprié de vacciner votre animal contre la maladie de Lyme  en plus d'utiliser un répulsif. Nous verrons à ce moment,avec vous à introduire ce vaccin dans la cédule annuelle de votre animal qui pourrait nécessiter 2 séances de vaccination par année selon la quantité de vaccins nécessaires annuels de votre animal.

TOUJOURS RETENIR ICI QUE LA RÈGLE D’OR EST D’ABORD D’UTILISER UN RÉPULSIF CONTRE LES TIQUES ET D’ENSUITE AJOUTER LA VACCINATION SI NOTRE ANIMAL EST À RISQUES ÉLEVÉS.

 

CORONAVIRUS : maladie affectant le système digestif (donc des signes de gastro-entérite) en général peu sévère .

 

EN CONCLUSION , lorsqu’il vient le temps d’établir un protocole de vaccination, notre équipe évaluera avec vous la protection nécessaire pour votre chien, selon son âge, son mode de vie, son statut de santé et aussi en fonction des autres animaux qu’il côtoie.