Clinique Vétérinaire Douville inc. 5975 boul. Laurier ouest, Saint-Hyacinthe (QC), J2S 3W1 | (450) 774-1900

Puces et Vers Plats

Vrai ou faux?

 

Si mon animal a des puces, il risque d’attraper des vers.

 

RÉPONSE : VRAI!

 

En effet, la présence de puces dans votre environnement et encore plus sur votre animal augmente les risques que votre animal ait des vers. Mais avant de parler des vers, parlons des puces!

 

La puce

 

La puce est le parasite le plus connu chez les animaux de compagnies. Les puces sont très petites et passent souvent inaperçues dans les maisons, car elles ne piquent pas toujours les humains y habitant. Même les animaux n’ayant aucun accès à l’extérieur peuvent être infestés de puce.  

 

Le cycle de la puce

 

Il y a 4 stades de vie chez la puce.

 

L’adulte : La puce adulte peut vivre jusqu’à 100 jours et pondre entre 25 et 30 œufs par jour. Les puces adultes se nourrissent de sang de mammifères. Dans les maisons, elles peuvent se nourrir autant sur le chien, le chat, l’humain ou tout autre animal à poils. Une seule puce peut piquer jusqu’à 400 fois par jour. Si l’infestation n’est pas traitée, celle-ci peut prendre des proportions inimaginables.

 

L’œuf : Puisque ceux-ci ne sont pas collants, ils ne restent pas attachés à la fourrure de l’animal. Les œufs tombent dans l’environnement et vont éclore dans les 10 jours suivants.

 

La larve : Les larves sont mobiles et se déplacent librement dans la maison. Elles se nourrissent principalement de déchets de puce, de peau morte et de débris divers. Ce stade dure environ 5 à 11 jours.

 

Le cocon : À ce stade, la larve s’enveloppe d’un cocon protecteur contre l’environnement. Il est à ce stade presque impossible de l’éliminer. Lorsque les conditions sont favorables, ce stade dure 8 à 9 jours avant de devenir une puce adulte. Par contre, la puce peut rester dans son cocon des mois durant avant d’éclore lorsque les conditions ne sont pas favorables à son développement.

 

Les maladies transmises ou causées par les puces

 

Dermatite allergique aux piqûres de puces (DAPP) : Dans le cas de DAPP, l’animal est en fait allergique à la salive de la puce. Lorsque la puce pique votre animal, elle déclenche la réaction allergique qui amène l’animal à se gratter, se mordre et se lécher de manière excessive. Si les puces ne sont pas traitées, l’animal se causera des plaies et des infections cutanées.

 

Parasites intestinaux : Les puces peuvent transmettre des vers plats à votre animal.

Voyons d’abord le cycle du vers plat pour mieux comprendre.

Le vers plat vivant dans l’intestin d’un animal infesté est formé de multiples segments contenants des œufs. Ces segments se détachent du vers et sont évacués lorsque l’animal défèque. Ce sont ces fameux vers (segments) que l’on dit avoir l’apparence de grains de riz que l’on retrouve parfois collés aux poils de la région anale d’un animal ou à l’endroit où était couché l’animal parasité.

Lorsque des larves de puces se retrouvent à proximité de segments de vers plats, elles peuvent se nourrir de ces segments qui contiennent les œufs du vers plat et ceux-ci pourront alors commencer leur développement dans le corps de la puce.

Lorsque l’animal se lèche, il est possible qu’il avale une puce contenant des œufs de vers plats en transformation qui se retrouveront dans l’intestin de l’animal lors de la digestion de la puce. Le vers terminera alors son développement et ira se loger dans l’intestin de l’animal afin de se reproduire. C’est pour cette raison qu’il est préférable de toujours administrer un vermifuge à votre animal lorsqu’il est en traitement pour les puces et de ne pas attendre de découvrir ces indésirables dans le lit de votre animal ou peut-être dans votre lit… si vous avez l’habitude de le partager avec votre animal !

 

Maladie des globules rouges : Lorsque les puces piquent, elles se nourrissent de sang. Donc, quand l’infestation est trop importante et que l’animal ne cesse de se faire piquer, celui-ci peut développer un manque de globules rouges appelé anémie. Aussi, les puces peuvent transmettre un parasite s’attaquant aux globules rouges de l’animal et causer une anémie secondaire sévère. L’anémie causera une faiblesse, une pâleur et de la fatigue, pouvant même mettre la vie en danger de l’animal atteint.

 

Transmission

 

La transmission de puces peut se faire très facilement. En effet, vous pouvez vous-même servir de taxi pour ces petits parasites en allant dans un endroit contaminé de puces. Vous pouvez les transporter à la maison et contaminer votre animal.

 Sinon, il est certain que si votre animal est en contact avec un animal ayant des puces, il est à risque d’attraper des puces. Mais il faut savoir qu’il est encore plus probable que la contamination se fasse sans que l’animal infesté soit près de votre animal, mais simplement pour votre animal de passer là où l’animal infesté a passé, car il aura laissé des œufs de puces sur son passage et pourra ainsi contaminer votre animal de manière indirecte. C’est ainsi que plusieurs animaux de compagnie qui ne mettent le nez dehors que quelques minutes réussissent très facilement à attraper des puces!

 

Prévention

 

Le moyen le plus efficace d’éviter l’infestation est la prévention. Par contre, il faut faire attention à la prévention utilisée. Certains produits peuvent être toxiques pour votre compagnon ou le protéger que partiellement. Discuter de la prévention la plus appropriée pour votre animal avec votre vétérinaire régulier et n’oubliez pas de demander un vermifuge si votre animal a eu des puces .