Clinique Vétérinaire Douville inc. 5975 boul. Laurier ouest, Saint-Hyacinthe (QC), J2S 3W1 | (450) 774-1900

Mon animal se gratte!

MON ANIMAL SE GRATTE !

Les démangeaisons (prurit) sont une raison fréquente de consultation en médecine vétérinaire, qu’elles soient accompagnées de lésions ou non.   Elles peuvent être dues à de multiples causes et une consultation vétérinaire s’impose si votre animal en est atteint.

LES CAUSES LES PLUS FRÉQUENTES de prurit sont les allergies (alimentaires ou atopie c’est-à-dire les allergènes que l’on retrouve dans l’environnement).  Par contre il ne faut pas oublier que la présence d’une infection, qu’elle soit parasitaire, fongique ou bactérienne, peut être en cause et doit être investiguée avant d’ «étiqueter» un animal d’allergique pour la vie. En dernier lieu viennent les causes les moins fréquentes telles qu’une réaction aux shampoings utilisés ou un mauvais rinçage suite au shampoing, un rasage récent ou même parfois mais très rarement du stress. C’est pourquoi votre vétérinaire vous proposera une démarche diagnostique et thérapeutique structurée avant de conclure au diagnostic spécifique.

UN EXAMEN PHYSIQUE ET CERTAINS TESTS (ex. : cytologie, culture, grattage cutané) peuvent être effectués pour déterminer la présence de bactéries, levures, teigne et certains parasites.  Un ou des traitements seront prescrits selon les résultats de ces tests.  À noter cependant que certains parasites microscopiques nécessitent un traitement d’emblée pour en éliminer la possibilité car aucun test n’est assez fiable pour en confirmer la présence. 

Lorsque la présence de microorganismes et de parasites aura été éliminée et que le prurit persiste malgré l’absence de lésions, une diète hypoallergène vous sera recommandée pour pour évaluer la possibilité d’allergies alimentaires.  L’animal devra alors manger exclusivement une diète à base de protéines nouvelles pendant une période de 10 à 12 semaines. Attention les chances de succès pour cette étape seront plus grandes si la diète en est une prescrite en clinique vétérinaire, lesquelles contiennent le plus de science et de preuves scientifiques d’efficacité thérapeutique. Si le prurit persiste, alors on pourra conclure qu’il s’agit probablement d’atopie.  La prochaine étape sera à ce moment d’effectuer un test d’allergie intradermique. Le plus souvent ce test se fera en centre de référence avec un dermatologue afin de savoir plus précisément à quoi votre animal est allergique (type de pollen, acariens, moisissures…). De plus ce test sera maintenant fréquemment combiné à une recherche d’allergènes par tests sanguins aussi. Les résultats de ces 2 tests donnant un meilleur tableau d’ensemble des allergies du patient. Une thérapie par hyposensibilisation pourra alors être entreprise pour aider à diminuer les démangeaisons, conjointement à de la médication et certains produits naturels.

Si votre animal est atteint de lésions qui ne répondent pas aux traitements usuels ou qui ont tendance à récidiver dans le temps, il faudra considérer la présence de maladies endocriniennes, autoimmunes ou néoplasiques et des tests diagnostiques supplémentaires tels que des bilans sanguins, biopsies et imagerie médicale permettront de préciser l’origine du problème.

En conclusion, sachez que les démangeaisons ne se résolvent pas toujours simplement, mais si vous suivez les étapes diagnostiques et les traitements recommandés, il sera souvent possible de guérir votre animal ou du moins d’améliorer grandement sa qualité de vie et la vôtre, sachant votre animal confortable et heureux.