Clinique Vétérinaire Douville inc. 5975 boul. Laurier ouest, Saint-Hyacinthe (QC), J2S 3W1 | (450) 774-1900

La malpropreté chez les chats

La malpropreté, c’est-à-dire les besoins à l’extérieur de la litière, est une raison de consultation fréquente chez nos patients félins.  Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles votre chat pourrait décider de choisir un autre endroit pour faire ses besoins, mais une fois la cause résolue, il peut être très simple de rendre votre chat propre à nouveau! 

Parmi les causes de malpropreté possibles, certaines sont médicales et d’autres comportementales.  Il est certain qu’il est toujours plus prudent d’exclure une cause médicale en premier lieu, surtout s’il s’agit d’un chat mâle!  En effet, les chats mâles ont une anatomie différente, soit un urètre plus court, plus étroit et en « s », qui les rend très prédisposés à un blocage urinaire.  Le blocage urinaire chez la femelle est beaucoup plus rare, quoique possible. Si un chat mâle a une pierre dans la vessie, par exemple, et que celle-ci se glisse dans les voies urinaires vers le pénis, elle peut facilement se prendre et obstruer partiellement ou complètement le passage de l’urine.  Si le chat ne peut plus uriner, il en va de soit qu’il sera extrêmement inconfortable et qu’il ne pourra plus éliminer les déchets toxiques présents dans l’urine normalement.  Les molécules néfastes habituellement éliminées du corps via l’urine s’accumulent dans le sang et peuvent engendrer la mort de l’animal en 24-48h!!!  Un blocage urinaire est donc une urgence médicale qui nécessite généralement une anesthésie générale, un cathéter urinaire et une hospitalisation de 2 à 3 jours avec fluides intraveineux.

Il est donc PRIMORDIAL de consulter RAPIDEMENT si votre chat (particulièrement s’il est un mâle!!!) présente un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Urine fréquemment en petites quantités
  • Urine à l’extérieur de la litière
  • Vocalise (miaule) dans la litière ou pendant qu’il urine
  • Sang dans l’urine
  • Urine goutte à goutte ou essaie d’uriner, mais rien ne sort (URGENT!!!  Consultez un vétérinaire le plus rapidement possible! Ceci ne peut attendre à demain!)
  • Constipation (Attention : il est commun que les propriétaires de chats confondent des  difficultés urinaires et la constipation! Dans tous les cas, il est plus sage de consulter rapidement!)

Il est intéressant de noter que bien souvent les problèmes urinaires et blocages que nous traitons sont secondaires au mode de vie de nos chats, particulièrement les chats d’intérieur.  En effet, la sédentarité, le manque d’exercice, l’obésité, la faible quantité d’eau ingérée, le stress et la nourriture sont tous des facteurs prédisposant aux problèmes urinaires.  Par exemple, les diètes commerciales de basse gamme peuvent altérer l’acidité de l’urine et engendrent souvent la formation de cristaux dans l’urine.  En général, les chats sont beaucoup plus à risque de développer des problèmes urinaires parce que ce sont des animaux qui boivent peu et concentrent énormément leur urine.  Quelques cristaux dans une urine très concentrée peuvent facilement se coller ensemble pour se transformer en pierre dans la vessie!  N’hésitez pas à nous demander des renseignements sur la nourriture adéquate pour votre ami félin pour minimiser les risques de tels problèmes.  De plus, pour diminuer les risques de problèmes urinaires ou de santé en générale, il faut aussi idéalement essayer de garder notre chat actif et à son poids santé (il est généralement nécessaire de rationner la nourriture, surtout pour les chats d’intérieur) ainsi que l’encourager à boire de l’eau régulièrement et suffisamment (eau froide changée régulièrement, fontaines d’eau, bols en céramique ou stainless pour garder l’eau fraîche, etc.)

D’autres causes médicales possibles à la malpropreté incluent les cystites (inflammation de la vessie, souvent suite à un stress) et les maladies systémiques qui augmentent la quantité d’urine produite (diabète sucré, problèmes rénaux, hyperthyroïdie, etc.).  Pour déterminer la cause de la malpropreté, votre vétérinaire vous recommandera un ou plusieurs tests  diagnostiques selon les symptômes de votre animal (analyse et culture d’urine, radiographies, analyses sanguines…).

Outre les problèmes médicaux, les problèmes d’ordre comportemental sont nombreux chez nos compagnons félins.  Parmi ceux-ci, le marquage urinaire est une cause fréquente de malpropreté autant chez la femelle que chez le mâle.  Le marquage urinaire est généralement un problème comportemental, souvent sexuel, territorial ou relié à l’anxiété.  Le marquage urinaire et les mictions inappropriées (« pipis » véritables à l’extérieur de la litière) se différencient par la position du chat, la quantité d’urine produite et l’endroit où l’urine est retrouvée. 

  • Marquage urinaire :        -     Debout, frétillement de la queue

-       Peu d’urine produite

-       Surfaces verticales (ex. : murs, pattes de chaises, plantes…)

  • Miction inappropriée :    -     Position accroupie, creuse et enterre

-       Grande quantité d’urine (souvent peu d’urine si problème urinaire médical)

-       Surfaces horizontales (ex. : planchers, vêtements sur le sol, lits, fonds du bain…)

Le marquage urinaire est un phénomène fréquent, voire constant, chez les chats fertiles (non stérilisés) peu importe le sexe de l’animal.  Le marquage augmentera ou apparaîtra souvent chez la chatte lors de ses chaleurs.  Si votre compagnon félin a commencé du marquage urinaire et qu’il n’est pas stérilisé (opéré), il est fortement recommandé de prendre rendez-vous pour un bon examen de santé préanesthésique et mettre sa vaccination à jour, si ce n’est pas déjà fait, puis le faire stériliser aussitôt que possible, car certains chats en feront une habitude qui persiste malgré la stérilisation.  Si votre compagnon félin est déjà opéré et qu’il fait du marquage urinaire, plusieurs causes sont possibles (agression par un autre chat dans la maison, manque de stimulation, territorialité, anxiété…) et il est donc recommandé de prendre rendez-vous avec votre vétérinaire pour confirmer qu’il n’y a pas de problème de santé sous-jacent et trouver une solution possible (modifications environnementales, phéromones félines, médication, etc.) à ce désagrément avec vous.

Les véritables « pipis » à l’extérieur de la litière, lorsqu’un problème médical est exclu, peuvent être très simples à régler, mais nous donnent parfois du fil à retordre!  Voici quelques raisons fréquentes de malpropreté chez les chats :

 

1)    Litière souillée :Certains chats sont très capricieux par rapport à la propreté de la litière. Votre chat saute dans la litière pour y faire ses besoins la seconde même que vous terminez de changer la litière?  Il pourrait faire partie de cette catégorie de chats!  Il est recommandé de retirer les excréments et l’urine une à deux fois par jour (selon le nombre de chats à la maison).  Un changement complet de la litière incluant le nettoyage du bac pourrait être recommandé une fois par semaine, surtout pour les chats plus difficiles.

De plus, les couvercles ne sont pas recommandés sur les bacs à litière puisqu’ils concentrent les odeurs et la poussière, rendant l’expérience très désagréable pour votre chat et le mettant du même coup plus à risque pour des problèmes respiratoires (ex. : asthme).

2)    Aversion à la litière :  Les chats sont très sensibles aux odeurs et textures de leur litière.  Avez-vous changé le substrat de la litière (agglomérant ou non, pin, avoine, etc.)?  Est-ce que la litière est parfumée?  Avez-vous changé l’endroit de la litière ou y a-t-il quelque chose dans la pièce de nouveau, de bruyant ou de stressant pour votre minou (ex : laveuse, déshumidificateur, aspirateur, …) ?  La litière est-elle assez grande pour que votre chat puisse creuser, se déplacer et se lever, au besoin, pour faire ses excréments? 

 La litière idéale pour Minou consiste en un bac spacieux, sans couvercle, contenant un substrat agglomérant non parfumé et dépoussiéré.  Il ne faut pas oublier que le stress est souvent à l’origine de la malpropreté de votre chat, donc la litière devrait idéalement être placée dans un endroit à aire ouverte tranquille.  

 Par exemple, une façon bien simple et peu dispendieuse de créer une litière qui correspond à tous ces critères est d’utiliser un grand bac de rangement, sans couvercle, et de faire un trou dans une des longues façades du bac, surtout pour les chats qui ont tendance à uriner sur les côtés du bac (comme le mien, malheureusement…)  Pour diminuer la propagation des petits grains de substrat autour de la litière, vous pouvez placer un tapis en plastique (ex. : tapis pour les bottes) devant l’entrée de la litière.  Donc, au grand bonheur de vous et de votre chat, il peut bouger librement et creuser abondamment dans sa litière, sans toutefois en répandre partout autour.

 

Pour les familles multiples, la règle de base est la suivante :

Nombre de litières = Nombre de chats + 1.

Les litières devraient être placées dans différentes pièces et si possibles, différents étages dans la maison.  Ceci est d’autant plus important lors de problèmes de malpropreté féline!

 3)    Agression et dominance entre chats :La dominance chez les chats peut parfois être très subtile, puisqu’il peut suffire d’un regard pour empêcher un colocataire félin de se rendre à la litière.  Si vous avez plusieurs chats à la maison et que vous avez des problèmes de malpropreté, plusieurs litières s’imposent (1 litière par chat + 1).  Il peut aussi être utile d’essayer des phéromones synthétiques, telles le Feliway, ou des modifications environnementales pour diminuer le stress engendré par la cohabitation féline. 

 4)    Douleur :Plusieurs chats font une aversion à la litière parce qu’ils ont mal lorsqu’ils font leurs besoins (ex : problème urinaire, arthrose au niveau des hanches chez les chats âgés ou obèses, etc.) et associent donc la douleur à leur litière, ce qui les amène à éviter d’approcher ou d’entrer dans leur litière.  Un bon examen physique est essentiel pour trouver la cause sous-jacente et la soigner!

5)    Litière inaccessible :Votre chat est-il capable de se rendre à sa litière? Pourrait-il y avoir quelque chose qui l’empêche de se rendre ou lui fait peur (ex. : un nouveau chiot, des rénovations…)?  Pour les chats âgés ou obèses, il peut aussi être difficile de simplement entrer dans la litière si le bac est trop haut ou trop petit.

 Bref, comme vous pouvez le constater, les causes de malpropreté chez le chat sont nombreuses et parfois complexes.  Ce qu’il faut retenir, c’est que les problèmes urinaires ne sont pas à prendre à la légère chez les chats, surtout chez les mâles!  Dans le doute, faites examiner votre compagnon félin dans les plus brefs délais!