Clinique Vétérinaire Douville inc. 5975 boul. Laurier ouest, Saint-Hyacinthe (QC), J2S 3W1 | (450) 774-1900

Gestation et mise bas

-          Diagnostic de gestation

  • Il faut idéalement faire la radiographie entre le 42 ème et le 50 ème jour de gestation. Après cela, le stress de la radiographie chez la chienne peut être suffisant pour induire une mise-bas.
  • On peut faire une échographie à partir du 25 ème jour (elle nous permet de confirmer la gestation, mais pas de compter les chiots précisément).
  • La gestation chez la chienne est d’environ 57-72 jours suivant l’accouplement.
  • La gestation chez la chatte est en moyenne de 65 jours. Si l’accouplement est fructueux, les chaleurs cessent, sinon elles reviennent 2-3 semaines plus tard.
  • On note une baisse de température (< 37.2 ◦C) 24 heures avant la mise-bas
  • Du lait apparaît dans les glandes mammaires 1 à 7 jours avant la mise-bas
  • Le développement mammaire ainsi que la présence de lait est non spécifique à la gestation, car on peut voir ces signes aussi avec des fausses gestations (c’est-à-dire une grossesse nerveuse où la femelle non-stérilisée a des changements de comportements : elle se met à vouloir faire son nid et garde près d’elle des objets divers, alors que ses glandes mammaires se développent et peuvent produire du lait).
  • Des sécrétions vulvaires transparentes sont normales à partir du 32 ème jour et jusqu’à la fin de la gestation. Cependant, un écoulement purulent, verdâtre, sanguinolent, malodorant n’est pas normal!

 

-          L’alimentation pendant la gestation/allaitement

  • Les besoins nutritionnels augmentent pendant la gestation. Une nourriture pour chat/chien adulte ne suffira pas à combler les besoins durant la gestation et l’allaitement. Il est conseillé de nourrir la maman avec une diète pour chatons/chiots (faire une transition graduelle sur quelques jours) qui contient un apport calorique supérieur et des concentrations plus élevées d’éléments nutritifs.  De plus, la lactation exige beaucoup d’énergie. Pendant la période de l’allaitement, la maman augmente grandement son appétit. Nourrissez-la donc plusieurs fois par jour et veillez à ce qu’elle ait toujours de l’eau fraîche à sa portée.
  • Des suppléments de calcium ne sont pas recommandés. Ils peuvent entraîner des complications lors de la gestation et des anomalies chez les petits.
  • Avant de faire accoupler la femelle, il est important de vérifier que ses vaccins soient bien à jour, pour sa protection, ainsi que pour le transfert adéquat des anticorps aux petits par le colostrum (premier lait).
  • L’administration de vermifuge est importante pour éviter la transmission de parasites intestinaux aux petits. Il convient généralement de vermifuger avant l’accouplement et dans le courant de la gestation. Certains vermifuges ne sont pas sécuritaires lors de la gestation. Consultez le vétérinaire avant d’administrer quelconque médicament. L’administration de vermifuges des petits doit être poursuivie aux deux semaines jusqu’à deux mois d’âge, puis une fois par mois jusqu’à 6 mois.

 

-          Quand doit-on aller en césarienne?

  • Pour certaines races de chiens, on planifie une césarienne à l’avance (Bulldog par exemple).
  • Plus de 2 heures sans naissance après la perte des eaux
  • Si la chienne ou la chatte a de fortes contractions utérines pendant plus de 30 minutes, sans naissance
  • Plus de 2 heures avec des contractions faibles et intermittentes
  • Plus de 4-6 heures de pause entre deux petits, avec peu ou pas de contractions
  • Si le chiot/chaton est engagé ou si le placenta est visible à la sortie du vagin, le petit doit être expulsé en moins de 20 minutes.
  • Si on note des signes de douleur lors de la mise-bas (cris, mordillement de la vulve)
  • Si on note des sécrétions anormales (purulentes ou franchement hémorragiques)

 

-          Les soins aux petits

  • Garder la maman dans un endroit calme, éviter les allées et venues, le bruit, les courants d’air.
  • Maintenir une hygiène stricte de la pièce. Éviter les visiteurs.
  • Il est important de surveiller la mise-bas et s’assurer que les membranes fœtales soient bien dégagées.
  • Il faut stimuler la respiration des petits en vidant leurs voies respiratoires du liquide amniotique (on peut utiliser une poire mouche-bébé) et en les frictionnant sur le thorax avec des serviettes pour favoriser les mouvements respiratoires.
  • La première tétée est primordiale pour les nouveaux-nés et elle doit avoir lieu dans les minutes qui suivent la naissance. Le premier lait est le colostrum. Il est très riche en protéines et en anticorps indispensables à l’immunisation du nouveau-né. On peut favoriser la tétée en plaçant la gueule du petit autour de la tétine et pressant celle-ci pour faire sortir un peu de lait.
  • Gardez les petits au chaud.
  • C’est durant les trois premiers jours (période néonatale) que les chiots sont les plus fragiles et les décès les plus fréquents. Peser les chiots régulièrement, tout en les manipulant doucement et en ne perturbant pas leur sommeil. Une perte de poids précoce est inquiétante. Un poids à la naissance plus faible peut indiquer une immaturité physiologique et un risque de décès plus important.
  • Si les petits ne boivent pas bien, ne prennent pas de poids, ont des vomissements/régurgitations, ou autres signes cliniques, consulter rapidement le vétérinaire.
  • Dans certains cas, il faut faire boire les petits nous-mêmes. Il existe des préparations commerciales de lait maternisé. Ils doivent être nourris régulièrement. Le nombre de tétées est donné à titre d’exemple, il faut s’adapter aux besoins des petits. Un nouveau-né qui s’endort après la tétée est un petit qui a bien bu.
    • Première semaine : environ 7 à 8 tétées par jour, environ une tétée à tous les 3 heures (jour et nuit)
    • Deuxième semaine : environ une tétée à toutes les 4 heures
    • Troisième semaine : environ une tétée à toutes les 4-5 heures
    • Quatrième semaine : environ une tétée à toutes les 6 heures, 4 tétées par jour. Il est alors possible de faire une nuit complète en donnant la dernière tétée vers minuit et la suivante le matin vers 6 heures.
    • Cinquième semaine : environ 3 tétées par jour
  • Il est important de stimuler les petits à uriner et à déféquer après chaque boire, en frottant la région génitale et anale avec une petite serviette humide et tiède, comme le ferait la maman pour l’inciter à faire leurs besoins.
  • Lorsque les petits ont environ 4 semaines, au fur et à mesure que leur mère diminue les séances d’allaitement, ceux-ci commencent à se tourner vers des aliments solides sous formes de croquettes ou de conserves. Il faut proposer une transition graduelle. On peut offrir en parallèle aux petits leur première nourriture solide et de l’eau. Une nourriture sèche pour chiots ou chatons, humidifiée avec de l’eau tiède, peut aider à stimuler les petits. Si le sevrage se fait progressivement, la mère réduira puis cessera sa production de lait.
  • Il faut veiller à faire vacciner les petits dès l’âge de 8 semaines.