Clinique Vétérinaire Douville inc. 5975 boul. Laurier ouest, Saint-Hyacinthe (QC), J2S 3W1 | (450) 774-1900

Comment enlever une tique

Pour la première fois, le mieux serait d’aller en clinique pour voir la méthode et même utiliser l’outil idéal qui ressemble à un petit pied de biche et facilite le succès de l’exercice grandement. Il est d’ailleurs possible en tout temps de vous procurer ce petit outil essentiel à avoir dans la pharmacie de votre animal à notre clinique. De plus lors de cette consultation, nous enlèverons bien entendu la tique, mais de plus nous vous informerons de tout ce qui a trait à ces petites bestioles quant à leurs potentielles maladies transmissibles et à leur prévention, à moins que vous ayez bien lu en entier et compris tout cet article bien entendu.

Si la clinique est fermée ou si vous n’êtes pas en mesure de vous déplacer…

-Premièrement, ne jamais manipuler la tique à mains nues, car par ce simple contact elle pourrait vous transmettre des maladies. On doit donc porter des gants ou au minimum utiliser un papier tissu pour la saisir.

Ne prendre en note qu’aucun produit appliqué sur la tique, du genre alcool, huile minérale ou même le bout d’une allumette chaude tout juste éteinte ne contribuera pas à faire détacher la tique, mais pourrait par contre brûler votre animal!!

 

-On la saisira le plus près possible de la peau, car il ne faut pas faire éclater son abdomen pour prévenir la transmission de maladies et pour autant que possible enlever complètement les pièces buccales bien ancrées dans la peau de notre animal.

 

-On pourra donc utiliser des gants ou un papier- tissu et encore mieux aussi des pinces et exercer une bonne traction perpendiculaire à la peau en pinçant la base près de la peau ET EN N’EFFECTUANT AUCUNE TORSION  NI MOUVEMENT BRUSQUE ! Vous verrez elle est solidement ancrée et ne cédera pas à une légère traction.

 

-Par la suite, mettre fin à ses jours et s’en débarrasser de manière hygiénique. Prendre aussi le temps de désinfecter la petite plaie sur votre animal et finalement bien vous laver les mains.

 

-Il sera important de surveiller la plaie de votre animal et de s’assurer qu’il ne développe pas de réaction, fréquemment rencontrée si les pièces buccales n’ont pas toutes été retirées.

 

Bien entendu nous vous invitons à nous consulter pour toute question concernant cet évènement, afin de pouvoir vous recommander une bonne prévention par la suite pour éviter que cela ne se reproduise et prendre les mesures qui se doivent pour vérifier si votre animal pourrait avoir été contaminé par les maladies transmissibles par les tiques les plus courantes ici.

 

SI UNE TIQUE EST TOMBÉE DANS LA MAISON…

 

Seulement Rhipiciphalus sanguineus pourrait survivre dans notre maison et heureusement jusqu’à présent cette n’est que peu fréquemment rencontrée et jusqu’à ce jour ne semble pas avoir été un réel problème rapporté dans notre région, mais comme la situation est en constance évolution, cette éventuelle possibilité est réelle.

Pour les autres tiques si elles se détachaient dans la maison, alors que leur instinct devrait leur dire de ne le faire que lorsque leur hôte est à l’extérieur, elles ne survivront en général pas, car nos maisons ne représentent pas un endroit où le taux d’humidité sera suffisant pour permettre leur survie et mourront donc là où elles s’étaient cachées.