Clinique Vétérinaire Douville inc. 5975 boul. Laurier ouest, Saint-Hyacinthe (QC), J2S 3W1 | (450) 774-1900

L’importance des commandes de base

Les méthodes d’apprentissage

Le clicker (claquoir) : L’entrainement au clicker est un entrainement basé sur le renforcement positif. Le clicker permet de féliciter notre animal au moment exact où il accomplit l’action voulue. Cette méthode d’apprentissage est idéale pour utiliser les comportements naturels de notre animal et les transformer en commande.

Les étapes du clicker :

Tout d’abord, il faut faire comprendre à notre animal que le clic représente une récompense. On doit donner, ou lancer, des gâteries à notre animal et cliquer dès qu’il la mange. Après quelque temps, lorsque l’animal a bien compris que le clic représente une récompense, on peut commencer l’entrainement.

Ensuite, on observe notre animal et on identifie les comportements que l’on veut mettre en commande. Par exemple, l’assis, DÈS que notre animal s’assoit par lui-même, on clic, l’animal comprendra qu’il recevra une récompense, et on donne une gâterie. L’animal essaiera donc de reproduire ce qui lui a valu la récompense et finira par s'asseoir de lui-même. C’est à ce moment qu’on doit cliquer immédiatement et redonner une gâterie.

Après quelque temps, on introduit le mot de la commande. Dans notre exemple, l’animal s’assoit de lui-même, on clique, dit la commande ASSIS et donne la récompense. L’animal associera la commande ASSIS à l’action qu’il a faite.

La dernière étape consiste à demander la commande, l’animal l’exécutera, on clique et on récompense. Plus nous travaillerons la commande, plus l’animal la comprendra et nous pourrons tranquillement diminuer la fréquence des gâteries pour les remplacer par une récompense vocale et cessez l’utilisation de clicker.

Il est intéressant de mentionner que cette méthode d’apprentissage convient à la presque totalité des espèces animales, dont les chiens, les chats, les chevaux, les poules, les poissons…

Le leurre : L’entrainement leurré est aussi basé sur le renforcement positif. Il consiste à utiliser une gâterie pour guider l’animal dans ses mouvements. Pour reprendre le même exemple que précédemment, si l’on veut que notre animal s’assoie, on lui montre la gâterie et le guide vers l’arrière jusqu’à ce qu’il s’assoie. Dès qu’il s’assoit, on dicte la commande, le félicite et lui donne la gâterie.

L’étape suivante est de leurrer l’animal avec la gâterie en même temps que de dire la commande.

Finalement, on dit la commande sans leurrer l’animal et on le récompense dès qu’il l’exécute. Après plusieurs pratiques, on peut réduire les gâteries et les remplacer par une récompense vocale.

Bien que la méthode du leurre semble plus facile, il devient plus difficile d’apprendre des commandes plus avancées à notre animal par exemple : fais le mort!

Les commandes de base

Tous les chiens devraient connaitre les commandes de base et être en mesure de les appliquer à tout moment et dans tous les endroits. Le meilleur temps pour eux de les apprendre est dès leur arrivée à la maison, soit vers entre 3 et 6 mois. Bien sûr, ils ne sont JAMAIS trop vieux pour apprendre, mais ce peut être un peu plus long. Lorsque notre animal devient bon avec une commande, on doit augmenter les 3D, soit distance, durée et distraction. Il est recommandé de trouver un mot qui détermine la fin de la commande pour l’animal. Par exemple, si on demande à notre chien de s’assoir, on peut utiliser le STOP pour lui faire comprendre qu’il peut se lever.

Distance : On s’éloigne de l’animal et lui demande d’exécuter une commande qu’il a déjà apprise.

Durée : On demande à l’animal d'obéir à la commande plus longtemps.

Distraction : On change d’endroit, on peut aller à l’extérieur, dans un parc ou simplement dans la cour arrière.

Bien entendu, on ne doit pas augmenter les 3D en même temps, car on risque d’avoir un échec. Les périodes d’apprentissage devraient être juste assez longues pour que l’animal puisse apprendre, mais pas trop pour ne pas l’épuiser et perdre le désir d’apprendre de notre animal. Il est très important de ne jamais punir notre animal ou se fâcher s’il ne réussit pas rapidement. Chaque animal apprend à un rythme différent et nous devons suivre ce rythme.

Il y a, à mon avis, 5 commandes de base. La première est sans aucun doute l’assis. L’assis est l’une des commandes les plus faciles à apprendre à notre animal et peut être appris aussi bien par le leurre ou le clicker.

La deuxième commande est le coucher ou couche. Certains animaux apprendront facilement cette commande, mais elle restera un défi pour d’autres. Lorsque les animaux sont très excités, se coucher leur demande un contrôle d’eux-mêmes qui peut être presque impossible pour certains individus. Le clicker est la méthode d’apprentissage à privilégier pour les animaux ayant plus de difficulté puisque l’on n’a pas à lui demander de ce coucher, mais simplement attendre qu’il le fasse par lui-même et renforcer tranquillement ce comportement.

La troisième commande est le reste. Ici le mot d’arrêt (STOP) peut-être très utile. Il est très important d’augmenter graduellement le temps du reste pour éviter que notre animal perde le focus. Bien que le reste puisse être enseigné par le leurre, le clicker pourrait donner de meilleur résultat puisqu’on ne peut pas donner une gâterie immédiatement.

La quatrième commande est le look. Le look sert à avoir l’attention du chien. On demande à l’animal de nous regarder dans les yeux et ainsi éviter les distractions possibles. La méthode d’apprentissage par le clicker est aussi idéale avec cette commande, car on peut renforcir le comportement du chien de nous regarder. Cette commande est très pratique, mais contre nature pour l’animal. Pour eux, fixer un autre animal (incluant l’humain) est signe de confrontation.

La dernière commande est le viens ou au pied. Cette commande de rappel devrait être associée à une gâterie vraiment spéciale que l’animal adore. En effet, puisque nos compagnons ont tendance à se sauver lorsqu’ils découvrent quelque chose de plus intéressant que nous, il est impératif qu’il associe le rappel avec une gâterie ultime. Du beurre d’arachide ou du fromage, on doit apprendre au chien qu’à chaque fois qu’il entend la commande, il reçoit la gâterie suprême. Bien sûr, on ne doit jamais gronder un chien qui se sauve quand il revient, car il croit que c’est l’action de revenir que l’on réprimande. On doit simplement le féliciter et lui donner sa meilleure gâterie au monde. Ainsi, notre animal apprendra que la vie est bien plus amusante avec nous que loin de nous.

Les chats aussi peuvent apprendre

Tout comme les chiens, les chats aussi peuvent apprendre assez aisément des tours. Assis, couche, tourne, donne la patte… Avec un chat qui est stimulé par la nourriture et un peu de temps, les possibilités sont infinies.

Nous vous invitons à nous envoyer des photos ou vidéos de vos compagnons poilus exécutants leurs plus belles prouesses! 

 

Roxanne St-Pierre TSAc, Clinique Vétérinaire Douville